Intervenants


Peter Eötvös

Peter Eötvös mène une triple carrière de compositeur, de chef d’orchestre et de pédagogue. 
Sa musique, jouée par les orchestres et les festivals du monde entier, compte plusieurs opéras parmi lesquels sont Love and Other DemonsLe Balcon, Angels in America, Les Trois Soeurs et Die Tragödie des Teufels créé en 2010 à l´Opéra de Munich.
Entre 1968 et 1976, il se produit régulièrement avec l’Ensemble Stockhausen et collabore entre 1971 et 1979 avec le studio de musique électronique de la la Radio l’Allemagne de l’Ouest, alors basée à Cologne. En 1978, à l’invitation de Pierre Boulez, il devient directeur musical de l’Ensemble intercontemporain, poste qu’il quitte en 1991. De 1985 à 2008, il est successivement à la tête de l’Orchestre Symphonique de la BBC, de l’Orchestre Philharmonique de Budapest, de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Stuttgart et de l’Orchestre Symphonique de Göteborg.
Considéré comme l’un des plus brillants interprètes de musique contemporaine, il est actuellement principal chef invité de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Vienne. 
Il enseigne de 1992 à 1998 ainsi que de 2002 à 2008 à la Musikhochschule de Karlsruhe et, de 1998 à 2001 à la Musikhochschule de Cologne. Il forme également de jeunes chefs d’orchestre et compositeurs à l’Institut international Eötvös créé en 1991.
Ses oeuvres ont été enregistrées par BIS, BMC, Deutsche Grammophon, ECM, KAIROS, et Col legno.
Sa musique a été publiée par Editio Musica à Budapest, Ricordi à Munich, Salabert à Paris et Schott Music à Mayence.
Membre de l’Academie des Beaux-Arts de Berlin, de l’Academie Szechenyi de Budapest, de l’Académie des Beaux-Arts de Dresde et de l’Academie Royale de Suède.
Peter Eötvös se voit décerner par le Ministère français de la Culture les médailles d’Officier et de Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres. La Hongrie lui remet le Prix Bartók et Kossuth Prix.  Il remporte également le Prix de la Société Royale Philharmonique, le « Prix Musique » de la SACD, le Cannes Classical Award dans la catégorie « Compositeur vivant », le Prix de la musique de Francfort en 2007 et « Golden Lion Award » en 2011. En 2004, il est nominé aux Grammy Awards.


Newzik est le lecteur de partitions numériques conçu pour répondre aux besoins les plus exigeants des orchestres et des ensembles. De la préparation jusqu’au concert, Newzik permet aux musiciens de bénéficier de partitions personnalisables, d’une tourne de page sans les mains et d’un système de partage des annotations en temps réel entre les différents membres.
Start-up innovante et numérique du domaine musical, Newzik est parfaitement en adéquation avec le projet de l’ECA. Calixte Bailliard de l’équipe de Newzik viendra la journée du 22 août présenter aux musiciens professionnels, académiciens et publics amateurs leur solution et expliquer comment Newzik apporte un soutien et une expertise technologiques aux orchestres et aux ensembles afin qu’ils puissent entrer sereinement dans l’ère du numérique.
Plus d’informations sur Newzik : https://newzik.com/fr/


Didier Schnorhk

Didier Schnorhk dirige depuis 1999 le Concours de Genève en tant que Secrétaire Général. Il assure la bonne marche administrative et financière du Concours et coordonne sa politique artistique. Porte – parole du Concours de Genève, il en assure le rayonnement et pilote également la partie artistique du Concert des Amis du Concours de Genève.
Violoncelliste diplômé du Conservatoire de Genève, Didier Schnorhk mène une carrière de musicien indépendant et se produit au cœur de divers ensembles à Genève (Orchestre de Suisse Romande, L’ Orchestre de Chambre de Genève) ainsi qu’à Lausanne (Sinfonietta) avant de prendre la direction par intérim de l’Orchestre du Collegium Academicum. Il devient Adjoint du directeur artistique de L’Orchestre de Chambre de Genève en 1995. Il travaille également pour divers mandats en tant qu’expert en musique écrite notamment pour Expo 02.
Ancien président de l’Association de l’Orchestre de Chambre de Genève (1995-1997), Didier Schnorhk est Vice-président élu du Comité de la Fédération Internationale des Concours Internationaux de Musique (FMCIM) depuis avril 2006. Il est également Président du Comité du Festival Archipel (Genève), Président de l’Ensemble Vocal Genevois Séquences (Genève) et Président de la Section Beaux Arts, Musique et Lettres de l’Institut National Genevois.
Plus d’informations sur le Concours de Genève : https://www.concoursgeneve.ch


Philippe Albèra

Philippe Albèra est né en 1952 à Genève. Il suit des études de musique au Conservatoire de
Genève et de musicologie à l’Université Paris VIII. Il crée Contrechamps en 1977, puis
l’Ensemble Contrechamps (1980), la Revue Contrechamps (1983), les Éditions Contrechamps
(1991), et le festival Archipel (1992). Il enseigne l’histoire de la musique et l’analyse dans les
Hautes Écoles de Musique de Genève et Lausanne. Il a édité plus de 40 livres sur la musique
du XXe siècle, et un recueil de textes, « Le Son et le Sens, essais sur la musique de notre
temps ». Il a reçu le Prix de la Ville de Genève (2003), le Prix Meylan (2007), et le Prix « Happy New Ears » à Munich (2011).
Plus d’informations sur les Editions Contrechamps : https://contrechamps.ch/editions/


Magali Rousseau

Magali Rousseau, est au bénéfice d’une expérience d’une vingtaine d’années en tant qu’administratrice, déléguée artistique ou responsable de production dans le domaine musical.
Directrice générale de l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR) depuis 2016, elle a été précédemment administratrice déléguée de l’Orchestre philharmonique de Radio France (2011-2016), responsable de production à l’Ensemble intercontemporain (2008-2011), déléguée artistique (2005-2008) et responsable de production (1999-2005) de l’Orchestre de Bretagne.
Après une formation initiale dans le domaine des lettres et arts (DEUG, licence) et une maîtrise en musicologie (Paris IV Sorbonne), elle s’est spécialisée dans le management culturel (DESS de gestion culturelle).
Magali Rousseau a étudié la percussion et le piano au CRR de Clermont-Ferrand et a perfectionné ses études de piano au CRR de Rueil-Malmaison.
Ce parcours professionnel lui permet de mettre aujourd’hui à contribution des compétences en management, gestion de personnel, négociation, finance, programmation et organisation d’évènements artistiques.
Plus d’informations sur l’Orchestre de la Suisse Romande : http://osr.ch/fr


Gregory Vajda

Salué comme un « jeune titan » par la Gazette de Montréal après avoir dirigé l’Orchestre symphonique de Montréal dans Barbe bleue de Bartók et Erwartung de Schoenberg, Gregory Vajda est rapidement devenu l’un des chefs les plus en demande sur la scène internationale. Reflétant sa présence et sa demande croissantes en Amérique du Nord, il a été nommé en 2011 sixième directeur musical du Huntsville Symphony. Après avoir terminé son mandat de trois ans comme premier chef d’orchestre, il a été nommé premier chef invité de l’Orchestre symphonique de la radio hongroise en 2014. M. Vajda est directeur musical du Portland Festival Symphony et directeur artistique de l’International Armel Opera Festival. M. Vajda est souvent invité à donner des conférences et à donner des cours de direction d’orchestre et de composition à la Peter Eötvös Contemporary Music Foundation.
Plus d’informations sur la Fondation Peter Eötvös : http://eotvosmusicfoundation.org


Ensemble Ars Nova

Fondé en 1963 par le compositeur et chef d’orchestre Marius Constant, Ars Nova ensemble instrumental est la première formation musicale de ce type en France. Elle réunit alors une vingtaine de musiciens, la plupart solistes des orchestres de l’Opéra et de l’ORTF. Ardent défenseur d’un pluralisme esthétique, le projet d’Ars Nova est, depuis sa création, de promouvoir et d’encourager la création musicale et la musique de notre temps.

Ars Nova a permis la création de certains chefs d’œuvre du XXe siècle : citons par exemple « Des Canyons aux Étoiles » d’Olivier Messiaen créé en Europe par Ars Nova en 1975, de nombreuses œuvres de Maurice Ohana, ainsi que la tournée internationale de « Carmen » adaptée par Marius Constant et mise en scène par Peter Brook.
L’ensemble participe à l’émergence et la valorisation de certains des plus grands talents de notre temps : des compositeurs tels que Pascal Dusapin, Betsy Jolas, Aurélien Dumont et bien d’autres témoignent de ce principe de compagnonnage si cher à Ars Nova. Fort de cet engagement, l’ensemble instrumental et ses équipes poursuivent cette mission de construction d’une histoire vivante et plurielle de la musique d’aujourd’hui.
Garant d’une transmission intergénérationnelle, Ars Nova accueille également en son sein une nouvelle génération d’interprètes. Accompagnés par leurs aînés, dans cette perspective de continuité, ils deviennent ainsi garants de cet héritage et acteurs de notre travail artistique prospectif.
A l’aube d’une nouvelle décennie, nous souhaitons faire d’Ars Nova un véritable collaborateur pour les secteurs et entreprises qui pensent et développent les solutions numériques et digitales qui transforment les métiers de la musique.
Cette approche intersectorielle constitue une innovation fondamentale pour la vie d’un ensemble instrumental dédié à la création.
C’est donc avec enthousiasme et conviction que nous abordons ce nouveau chapitre de l’histoire de l’ensemble instrumental Ars Nova qui apportera un exemple unique et novateur pour le secteur de la création musicale.Plus encore qu’un ensemble, Ars Nova est une part de l’histoire d’aujourd’hui et de demain.

Jean-François Boukobza

Né en 1965, Jean-François Boukobza est titulaire du Certificat d’Aptitude de professeur de culture musicale, du Certificat d’Aptitude de professeur chargé de direction, du Diplôme d’État de professeur de piano. Il est producteur à Radio Classique et collaborateur régulier de la revue Avant-Scène Opéra. Il enseigne la culture musicale (histoire de la musique, analyse) au Conservatoire national de région d’Aubervilliers/La Courneuve depuis 1993. Il est chargé de cours d’Analyse (analyse instrumentistes pour la Formation Supérieure aux Métiers du Son) au CNSMDP depuis 1998.